Les particules fines tuent plus de 42 000 personnes par an

Plusieurs autres troubles de la santé sont associés entre autres aux particules fines. Globalement, elles provoquent une augmentation de décès prématurés dus à des maladies cardio-vasculaires ou pulmonaires. Ces particules sont à l'origine de 42.000 décès prématurés chaque année en France.

Selon une récente « évaluation quantitative d’impact sanitaire » de l’Institut national français de santé publique, la pollution de l’air est responsable de la mort de 2 441 personnes chaque année à Paris. A cela s’ajoute 4 166 cas de décès dus à la pollution atmosphérique dans la  banlieue parisienne.

Commandez ici la vignette Crit'Air française pour les zones environnementales (ZCR/ZPA) françaises

 

 

.