Prime à la conversion par le gouvernement français

Une promesse de campagne d’Emmanuel Macron était la prime à la conversion. Nicolas Hulot doit maintenant développer une stratégie et présenter celle-ci en septembre. Les médias devinent une réduction à la hauteur de celle des industriels du pays voisin et s’attendent à une prime entre 1.000 et 2.000 euros pour la conversion de l’ancienne voiture, si une nouvelle voiture est achetée. Si le client recycle l’ancienne voiture mais achète un véhicule d’occasion correspondant à la norme EURO 5 ou mieux, la prime sera de 500 euros.