Le sommet sur le Diesel: un canular ?

Le sommet sur le Diesel, qui s’est tenu à Berlin le 2 aout 2017, a montré que les industriels et politiques allemands ne feraient pas de nouvelles propositions intéressantes pour une réelle amélioration des moteurs Diesel polluants. Le magazine allemand Spiegel ironisait aujourd’hui que même le plan en sept points d’Auto-Bild (un magazine adressé aux fans de voitures) étaient plus élaboré que les propositions apportées par les participants au sommet. En effet, une conduite propre est possible, mais cela nécessiterait des actions considérables de la part des constructeurs automobiles. La modernisation des systèmes d’échappement et des filtres à oxyde de carbone permettraient d’améliorer les taux d’émission de pollution. De plus, la mise en place d’une agence indépendante de régulation aiderait à regagner la confiance des consommateurs, ce qui n’est pas sans importance depuis le Dieselgate. À court terme, politiques et industriels montrent un désintérêt total pour ces mesures, au détriment de la qualité de l’air.