Vendeurs de voitures s’inquiètent des conséquences du trucage de moteurs diesel

Jusqu’alors, les voitures à diesel présentaient une grande partie du parc automobile allemand. Environ 30% des véhicules immatriculées en Allemagne fonctionnent au diesel, ce qui explique le commerce florissant avec ce type de voitures au passé. Cependant, les concessionnaires ainsi que les vendeurs de voitures d’occasion observent une insécurité grandissante chez les consommateurs qui sont influencés par les discussions autour des zones environnementales, la vignette bleue en Allemagne et le scandale de trucage de moteurs par les fabricants allemands. Par conséquent, de moins en moins de conducteurs souhaitent acheter une voiture diesel ce qui a des effets négatifs notamment sur les revendeurs. A Berlin, les vendeurs reportent déjà une baisse de leurs achats de diesels, ils continuent d’acheter quelques voitures mais seulement quand ils les trouvent en dessous du prix du marché. Le commerce des diesels devient davantage risqué puise que la dévaluation du diesel a déjà commencé. Il reste à attendre les conséquences exactes pour les commerçants de voitures ainsi que les personnes privées souhaitant de se débarrasser de leur diesel.