Le Conseil d’Etat promet un engagement conséquent dans la lutte contre la pollution

Suite à un rapport de l’association Amis de la Terre France, le gouvernement français admet d’avoir trop peu investi dans la lutte contre la pollution et promet de prendre des mesures concrètes d’ici mars 2018. Au-delà des zones environnementales et des restrictions de circulation, de nouvelles actions doivent être développées pendant les neuf prochains mois. Ce délai relativement court, selon les politiciens, résulte d’une pression constante de la part de la société civile qui se sent concernée par la pollution de l’air ayant des effets mortels sur la santé.