L’air sur les bâteau de croisière est aussi mauvais qu’à Pékin

Une nouvelle étude de la chaine britanique Channel 4 a démontré que l’air sur les bâteaux de croisière est tout autant chargé en particules fines que l‘air dans les grands centres urbains asiatiques. Les mesures ont été prises sur l’Oceania, un navire pouvant acceuillir 2.000 passagers à bord. Les données receuillies atteignent 84.000 particules fines par mètre cube. Les journalistes ont auparavant installé une station de mesure à  Piccadilly Circus, en plein centre de Londres, où la concentration en particules fines enregistrée est de 38.840 par mètre cube. Bien que l’exposition aux polluants est très courte sur le bâteau de croisière, néanmoins, cela peut présenter un danger pour les personnes sensibles à ces particules. Par jour, un navire de ce type pollue tout autant qu’un million de voitures.