L’État français met peu de mesures en place pour lutter contre la pollution de l’air

Peu d’actions sont mises en place pour limiter la pollution atmosphérique en raison de la frilosité de l’État à mettre en place des mesures impopulaires pour limiter le trafic routier ainsi que la difficulté de certains groupes à imposer leurs intérêts face au lobby automobile, explique le président de l’association RESPIRE. Nicolas Hulot, Ministre d‘État et Ministre de la Transition Écologique et Solidaire depuis mai 2017, veut s’investir dans la lutte pour l’amélioration de la qualité de l’air. En revanche, le Ministère de la Santé n’engage pas de mesures concrète sur la question pour le moment.