Le trafic routier encore plus responsable de la pollution que prévu

En Europe, le trafic routier porte une plus grande responsabilité dans la présence d’oxydes d’azote dans l’air que ce qui a été calculé jusqu’alors. C’est le constat fait par des chercheurs de l’université d’Innsbruck d’après une étude récente. Les systèmes de calcul, quand bien même les plus récents, sous estimaient alors les émissions de près de 4 fois leurs valeurs réelles.