Le Conseil des ministres de l’UE contre la mise en place d’un gendarme européen du diesel

Après le Parlement européen, c’est le Conseil des ministres de l’UE qui a rejeté hier, le 29 mai, la mise en place d’un gendarme européen pour le contrôle des homologations de véhicules dans les Etats membres. L’idée, proposée par la Commission du Parlement en charge d’enquêter sur les homologations de véhicules à la suite du « dieselgate », était de sanctionner les Etats membres autorisant l’immatriculation de véhicules ne répondant pas aux taux d’émissions autorisées fixées dans les directives européennes. Les ministres se sont toutefois positionné pour la réforme des homologations de véhicules, qui doit, dans toute l’Europe, assurer une protection de la santé humaine et de la qualité de l’air.