Le gouvernement indien annonce vouloir stopper la vente de véhicules à moteur à combustion d’ici 2030

Après la Norvège, les Pays-Bas et l’Allemagne, c’est au tour du ministre indien de l’énergie d’annoncer la fin de la mise sur le marché des véhicules à moteur à combustible à partir de 2030 dans le pays. « Nous allons lancer une mise sur le marché massive de véhicules électriques », a annoncé le ministre à New Dehli le 1er mai. L’Inde, deuxième pays le plus peuplé du monde, souffre d’une importante pollution atmosphérique, due à l’industrie et au trafic.