L'Europe se bat contre les dioxydes d'azote

D’après une récente annonce de la Commission européenne, 28 communes allemandes souffrent encore d’un taux de pollution atmosphérique trop important, qui ne se sont pas améliorés depuis l’an passé. Pourtant, l’Allemagne a introduit dès 2008 une pastille environnementale « verte » (Umweltplakette) dont le but était de réduire la présence de particules fines dans l’atmosphère des centres urbains. Ces neuf dernières années, cette pastille environnementale a conduit à des résultats positifs, la qualité de l’air s’étant largement améliorée. Dans l’intervalle, la recherche sur les dioxydes d’azote a toutefois progressé, notamment en ce qui concerne le trafic routier. Ces derniers sont actuellement reconnus comme une des principales sources de la pollution de l’air et de ses conséquences sur la santé humaine. En cela, la Commission européenne attend de l’Allemagne qu’elle mette en place un système de combat contre les dioxydes d’azote, qui devra exclure de façon ciblée les véhicules diesel trop anciens du trafic à travers un system de vignette. La France a déjà mis en place un tel système en 2016, dont le modèle pourrait être repris en Allemagne avec l’introduction de la « pastille bleue ».