Actualités sur la vignette Crit'Air, les ZCR et la pollution atmosphérique

La pollution atmosphérique rend les pollens plus aggressif

Afin de se protéger de la pollution atmosphérique croissante, les plantes produisent davantage d’allergènes. L’ozone, les oxydes d’azote et les dioxydes de souffre irritent les muqueuses des êtres humains et rendent les voies respiratoires plus sensibles aux allergènes, explique Claudiq Traidl-Hoffmann, chercheuse fondamentale à l’Université technique de Munich. Les polluants atmosphériques ne favorisent pas seulement les allergies, mais accentue également les risques de devenir asthmatique. Les particules fines sont particulièrement dangereuses, surtout pour les enfants.