Actualités sur la vignette Crit'Air, les ZCR et la pollution atmosphérique

Les Britanniques sous estiment les répercussions de la pollution de l'air

D’après une étude de l’ONG britannique „Les amis de la Terre“, seule une personne sur dix considère la qualité de l’air comme étant mauvaise au Royaume-Uni. Pourtant, 802 école de Londres sont soumises à des taux de présence de particules fines au-delà de la limite légale, ce qui peut engendrer chez les enfants de graves répercussions médicales. Par ailleurs, selon des statistiques du gouvernement britannique, les taux autorisées de particules fines dans l’air sont dépassés dans 38 des 43 « zones de protection de l’air » du pays.