Choose your language:
Français
Deutsch
English
Español
Choisissez une langue Choisissez une langue

Pollution atmosphérique aux abords des stades de foot

Greenpeace alerte sur la pollution de l’air dans les stades de foot. Les taux de dioxyde d’azote (NO2) mesurés à Paris, Lyon et Marseille montrent un dépassement régulier des limites autorisées par l’UE : jusqu’à 120 µg/m³ à Marseille au lieu de 40 µg/m³, et ce en dehors de pics de pollution. La situation est préoccupante pour la santé des sportifs.