Dans l’Yonne, les consommateurs réagissent aux réglementations de l’Etat

L’Yonne suit la tendance nationale qui montre qu’une plus grande partie de voitures à essence sont vendus que de diesels. Depuis près d’un an, les ventes des deux types de véhicules y sont environ à 60/40 au détriment du diesel. Les consommateurs semblent réagir à l’introduction de vignettes Crit’Air et le scandale diesel en achetant des voitures plus propices à la qualité de l’air.